Evénement/ Events

Appel à communication pour le Deuxième colloque international de la Société Internationale de Recherches sur la Fiction et la Fictionnalité (SIRFF/ISFFS)

English below

Fictions impossibles (Impossible Fictions)

Les 28-29-30 octobre 2021

Université de Chicago

Depuis Aristote qui considérait la narration poétique comme régie par les lois de la probabilité et de la nécessité, la fiction a été longtemps associée aux concepts de la possibilité et de la plausibilité. À l’époque moderne, c’est l’affirmation de la rationalité et de la plausibilité qui est allée de pair avec l’émergence du roman européen (Chevrolet 2008, Duprat 2009). Cependant la fiction (et plus généralement le plaisir que procure l’expérience esthétique) a également été mise en rapport avec les jeux libres de l’imagination. Des séries de « fantasy » aux jeux vidéo inspirés par les univers de Tolkien ou de Lovecraft, l’époque contemporaine connait un goût renouvelé pour les mondes fictionnels impossibles. Par ailleurs, nombreux sont les lecteurs et les spectateurs qui se vouent à traquer et à enregistrer avec fanatisme les « goofs » (c’est-à-dire les incongruités, les erreurs de la continuité, les anachronismes, etc.) dans les fictions écrites ou filmiques, ce qui témoigne d’un vif intérêt à l’égard des violations de la plausibilité (Hamus-Vallée and Caïra 2020). Les anomalies dans les fictions nous fascinent ; elles peuvent donner lieu à des activités herméneutiques intenses.

L’objectif du colloque réside dans l’exploitation de perspectives historiques, comparatives et théoriques portant sur la question des impossibilités de et dans la fiction. Trois angles majeurs sont privilégiés : 1) les théoriciens de la fiction soutiennent parfois que les contradictions rendent la construction du monde fictionnel impossible (Doležel 1998). Cependant, le courant de la narratologie dite « non-naturelle » a ranimé l’intérêt des narratologues pour les fictions non réalistes (Richardson 2015, Alber 2016). Des analyses de cas limites viseront à éclairer les paradoxes et les contradictions jugés comme incompatibles avec la construction d’un univers de la fiction. 2) L’acceptation et le rejet des contradictions et des impossibilités physiques, logiques, psychologiques ou autres varient selon les périodes historiques et les traditions culturelles. Nous nous proposons d’explorer les degrés de tolérance variables et fluctuants à l’égard des impossibilités de la fiction. 3) Les fictions sont parfois considérées comme impossibles par elles-mêmes, et ce, pour des raisons politiques, religieuses ou éthiques ou à cause d’un supposé épuisement des formes et des motifs fictionnels. La version la plus connue de ce débat concerne la non-représentabilité de certains sujets, notamment les atrocités historiques et le traumatisme. Nous voulons nous pencher également sur la résurgence contemporaine de la méfiance généralisée ou même de la haine de la fiction, qui se trouve exprimée soit dans les non-fictions, au nom de la « faim de réalité » (« reality hunger ») (Shields 2010), soit, paradoxalement, à l’intérieur des fictions elles-mêmes.

Dans ce cadre conceptuel, nous accueillons une gamme de perspectives aussi bien disciplinaires qu’interdisciplinaires (histoire et théorie littéraires, narratologie, philosophie, cinéma et études des médias, science cognitives). Les propositions peuvent traiter toutes les périodes historiques ou traditions culturelles ; nous encourageons par ailleurs des études des œuvres de fiction dans différents média (y compris les jeux vidéo, les bandes dessinées, le cinéma, les séries télévisées).

Sujets possibles :

  • Paradoxes logiques et contradictions (affirmation d’A et non-A ; paradoxes du menteur ; paradoxes temporels ; renversements de la cause et de l’effet)
  • Violations des lois physiques (personnes qui volent, animaux qui parlent, omnipotence, invisibilité, mélange de rêve et de réalité)
  • Invraisemblance, non-plausibilité dans des contextes particuliers
  • Actes narratifs impossibles (narrateur mort, perspectives impossibles, narration non-fiable etc.)
  • Violations des principes éthiques ou des convenances qui décident de ce qui peut ou ne peut pas être représenté dans la fiction ; intolérance d’un public spécifique.
  • Conventions génériques et leurs limites (par exemple : science-fiction et violation des lois physiques).
  • Variations culturelles et historiques par rapport à l’acceptation des impossibilités de la fiction.
  • Impossibilités propres à tel ou tel média.
  • Réactions des lecteurs / spectateurs aux impossibilités fictionnelles.

Bibliographie

Alber, Jan (2016). Unnatural Narrative: Impossible Worlds in Fiction and Drama. Lincoln: University of Nebraska Press.

Caïra, Olivier (2011). Définir la fiction. Du roman au jeu d’échecs. Paris: Éditions de l’EHESS.

Chevrolet, Teresa (2007). L’Idée de fable. Théories de la fiction poétique à la Renaissance. Geneva: Droz.

Doležel, Lubomír (1998). Heterocosmica: Fiction and Possible Worlds. Baltimore and London: The Johns Hopkins University Press.

Duprat, Anne (2009). Vraisemblances. Poétiques et théorie de la fiction, du Cinquecento à Jean Chapelain, 1500-1670. Paris: Honoré Champion.

Lavocat, Françoise (2010). « Paradoxes, fiction, mimesis », Methodos, savoirs et textes, 2010. http://methodos.revues.org/2443

——— (2016), Fait et Fiction, pour une frontière, partie III, ch. 2 « Mondes possibles impossibles », Paris : Les éditions du Seuil, coll. « Poétique ».

Lewis, David (1978). “Truth in Fiction.” American Philosophical Quarterly, 15: 37–46.

Hamus-Vallée, Réjane and Caïra, Olivier (2020).  Le goof au cinéma. De la gaffe au faux raccord, la quête de l’anomalie filmique. Paris: l’Harmattan.

Matravers, Derek (2014). Fiction and Narrative. Oxford: Oxford University Press.

McHale, Brian (1987). Postmodernist Fiction. New York: London: Routledge.

Nolan, Daniel (2015). “Personification and Impossible Fictions.” British Journal of Aesthetics 55(1) 57–69.

Piaget, Jean (1974). Recherches sur la contradiction. Paris: PUF.

Priest, Graham (1997). “Sylvan’s Box: A Short Story and Ten Morals.” Notre Dame Journal of Formal Logic 38(4) 573–582.

Richardson, Brian (2015). Unnatural Narrative, Theory, History and Practice. Columbus: Ohio State University Press.

Ryan, Marie Laure (2010) “Cosmologie du récit. Des mondes possibles aux univers parallèles.” In Françoise Lavocat (ed.), La Théorie littéraire des mondes possibles. Paris: CNRS Éditions, 53-81.

——— (1980). “Fiction, Non-Factuals, and the Principle of Minimal Departure.” Poetics 9(4) 403–422.

Shields, David (2010). Reality Hunger: A Manifesto. New York: Knopf.

Envoyez vos propositions à impossiblefictions2021@googlegroups.com

Avant le 30 novembre, 2020

Call for Papers

International Society for Fiction and Fictionality Studies (ISFFS/SIRFF)’s Second International Conference

Thursday 28–Saturday 30 October, 2021

University of Chicago

Impossible Fictions / Fictions impossibles

The second international conference of the ISFFS/SIRFF will be held from 28–30 October 2021 at the University of Chicago.

The conference theme will be “Impossible Fictions.” Fiction has long been associated with possibility and plausibility, as far back as Aristotle’s claim that poetic narratives are governed by the laws of probability and necessity. In the modern period, the rise of the European novel has been linked to an increase in rationality and plausibility (Chevrolet 2008, Duprat 2009). Yet fiction (and the pleasure of aesthetic experience more generally) has also been understood in terms of the free play of the imagination. The contemporary period has seen a renewed taste for impossible fictional worlds, from fantasy series to video games inspired by the worlds of Tolkien or Lovecraft. At the same time, many readers and spectators devote themselves fanatically to tracking down and recording “goofs” (incongruities, continuity errors, anachronisms, etc.) in written or cinematographic fictions, indicating a heightened awareness of violations of plausibility (Hamus-Vallée and Caïra 2020). Anomalies in fiction fascinate, and can generate intense hermeneutic activity.  

The goal of the conference is to bring historical, comparative, and theoretical perspectives to bear on the question of impossibilities of and in fiction, from three main angles. 1) Theorists of fiction sometimes argue that contradictions make it impossible to build a fictional world (Dolezel 1998). Over the past decade, however, the current of so-called “unnatural » narratology has revived narratologists’ interest in unrealistic fiction (Richardson 2015; Alber 2016). An analysis of borderline cases will bring to light the paradoxes and contradictions that are judged to be incompatible with the construction of a fictional world. 2) The acceptance and rejection of contradictions and physical, logical, psychological, or other impossibilities varies according to historical period and cultural tradition. We will explore these variable and fluctuating degrees of tolerance for fictional impossibilities. 3) Fictions are sometimes considered impossible in themselves, either for political, religious, or ethical reasons or because of the supposed exhaustion of fictional forms and motifs. The best-known version of this debate involves the unrepresentability of certain subjects, especially historical atrocities and trauma. But we will also consider the contemporary resurgence of a generalized suspicion or even hatred of fiction—whether in nonfiction, in the name of “reality hunger” (Shields 2010), or, paradoxically, within fiction itself.

Within the conceptual framework set out above, we welcome a range of disciplinary and interdisciplinary perspectives (literary history and theory, narratology, philosophy, film and media studies, cognitive sciences).  Submissions may deal with any time period or cultural tradition, and we invite considerations of fictional works in various media (including games, comics, film, TV series).

Possible topics include:

  • Logical paradoxes and contradictions (affirmation of A and not-A; liar paradoxes, temporal paradoxes, inversions of cause and effect) 
  • Violations of physical laws (flying people, talking animals, omnipotence, invisibility, mixing dream and reality)
  • Unlikelihood, implausibility in particular contexts
  • Impossible narrative acts (dead narrators, impossible perspectives, unreliable narration etc.)
  • Violations of ethical principles or decorum governing what may or may not be represented in a fiction; unacceptability to a given audience.
  • Genre conventions and limits (e.g., science fiction and the laws of physics).
  • Cultural and historical variations in the acceptance of fictional impossibilities
  • Media-specific impossibilities
  • Reader/spectator responses to fictional impossibilities

References

Alber, Jan (2016). Unnatural Narrative: Impossible Worlds in Fiction and Drama. Lincoln: University of Nebraska Press.

Caïra, Olivier (2011). Définir la fiction. Du roman au jeu d’échecs. Paris: Éditions de l’EHESS.

Chevrolet, Teresa (2007). L’Idée de fable. Théories de la fiction poétique à la Renaissance. Geneva: Droz.

Doležel, Lubomír (1998). Heterocosmica: Fiction and Possible Worlds. Baltimore and London: The Johns Hopkins University Press.

Duprat, Anne (2009). Vraisemblances. Poétiques et théorie de la fiction, du Cinquecento à Jean Chapelain, 1500-1670. Paris: Honoré Champion.

Lavocat, Françoise (2010). « Paradoxes, fiction, mimesis », Methodos, savoirs et textes, 2010. http://methodos.revues.org/2443

——— (2016). Fait et Fiction, pour une frontière, partie III, ch. 2 « Mondes possibles impossibles », Paris : Les éditions du Seuil, coll. « Poétique ».

Lewis, David (1978). “Truth in Fiction.” American Philosophical Quarterly, 15: 37–46.

Hamus-Vallée, Réjane and Caïra, Olivier (2020).  Le goof au cinéma. De la gaffe au faux raccord, la quête de l’anomalie filmique. Paris: l’Harmattan.

Matravers, Derek (2014). Fiction and Narrative. Oxford: Oxford University Press.

McHale, Brian (1987). Postmodernist Fiction. New York: London: Routledge.

Nolan, Daniel (2015). “Personification and Impossible Fictions.” British Journal of Aesthetics 55(1) 57–69.

Piaget, Jean (1974). Recherches sur la contradiction. Paris: PUF.

Priest, Graham (1997). “Sylvan’s Box: A Short Story and Ten Morals.” Notre Dame Journal of Formal Logic 38(4) 573–582.

Richardson, Brian (2015). Unnatural Narrative, Theory, History and Practice. Columbus: Ohio State University Press.

Ryan, Marie Laure (2010) “Cosmologie du récit. Des mondes possibles aux univers parallèles.” In Françoise Lavocat (ed.), La Théorie littéraire des mondes possibles. Paris: CNRS Éditions, 53-81.

——— (1980). “Fiction, Non-Factuals, and the Principle of Minimal Departure.” Poetics 9(4) 403–422.

Shields, David (2010). Reality Hunger: A Manifesto. New York: Knopf.

Please send proposals to impossiblefictions2021@googlegroups.com

by November 30, 2020

« La fiction change-t-elle le monde ? »

« Does Fiction Change the World?« 

Congrès de fondation de la Société internationale de recherches sur la fiction et la fictionnalité (SIRFF)

Founding Conference of the International Society for Fiction and Fictionality Studies (ISFFS)

28-30 novembre 2019/ 28-30 November 2019

Abstracts/résumés des communications

jeudi 28 novembre à l’EHESS (105 Bd Raspail, 75006 Paris), vendredi 29 novembre à La Maison de la Recherche de La Sorbonne Nouvelle (4 rue des Irlandais, 75005 Paris), samedi 30 novembre à l’Université de Chicago à Paris (6 rue Thomas Mann, 75013 Paris).

Jeudi 28 novembre, EHESS

La Fiction, différents sens, différents mots ? / Fiction: different meanings, different words?

MATIN / MORNING

Amphithéâtre Furet
8h45 : Accueil des participants / Arrival and Welcome
Discours de bienvenue / Introduction : Françoise Lavocat, Alison James, Akihiro Kubo


9h15 – 10h10 : Keynote address / conférence plénière (présentation : Alison James)
Richard Walsh : Premises for the Diachronic and Comparative Study of Fictionality

ATELIER A : Différents mots pour une même chose

SESSION A: Different words for the same thing

Amphithéâtre Furet

Présidence : Anne Duprat

10h30 : Claude Calame : Formes poétiques de la fiction et pragmatique: poêin – pláttein – práttein

11h : Daniel Struve : Les mots de la fiction dans le Dit du Genj

11h30: Judit Arokay  : The Fiction of Factuality  (Pre-modern Japanese Perspectives) 

12h : Veronika Altashina : Les notions de “fait littéraire” et de “liternaturnost” chez les formalistes russes.

ATELIER B : Un même mot pour différentes choses

SESSION B: One word for different things

Salle 7

Président Akihiro Kubo

10h30 : Marion Renaud : Une fiction, en quel(s) sens ?

11h00 : Simona Zetterberg Gjerlevsen : Interpreting  “fiction” and inventing  “the novel”

11h30 : Larissa  Muravievna: La mise en abyme figure de la fiction

12h : Iwamatsu Masahiro : Chô-kyokô (sur-fiction) et méta-mystery : Deux notions métafictionnelles dans les années 1980-90 au Japon

Atelier C: Perspectives diachroniques, transculturelles, interdisciplinaires
Session C : Transcultural, Diachronic and Interdisciplinary Perspectives

Amphi Furet

Président : John Pier

14h00: Otto Pfersmann : Is a Revolutionary Change of the Legal System Able to Change the World?

14h30 : Henriette Korthals Altes : A Few Remarks on the ‘Law and Literature’ Movement or How to do Law with Fiction

15h00 : Frank Zipfel : The Role of Imagination in Fiction. Diachronic and Transcultural
Reflections


Atelier D : Intermedialité et performance
Session D intermediality and Performance

Salle 7

Président Emmanuel Bouju 

14h00: Raphaël Baroni : De quoi les bandes dessinées sont-elles capables ? Médiagénie et pouvoirs de la fiction.

14h30 : Oura Yasusuké : Pour une théorie de la fiction comme show, performance,
entertainment

15h00 : Alexander Bareis : The Margins of Fiction in an Intermedial Perspective

PAUSE

Amphi Furet, 15h45-16h40 : Conférence plénière/Keynote Address (présentation Pascal Engel) :

Gregory Currie, « A Promise of Knowledge: Literature as Thought Experiments »

17h- 18h30 : ASSEMBLEE GENERALE / GENERAL MEETING : Françoise Lavocat, Alison James, Akihiro Kubo, Charlotte Krauss, Anne Besson, Otto Pfersmann

Vendredi 29 Novembre/Friday 29 November
Maison de la recherche, 4 rue des Irlandais, 75005 Paris

La Fiction change-t-elle le monde?

Does Fiction Change the World?

MATIN/MORNING

ATELIER E (salle Athéna) Modification des idées collectives

SESSION E: Modification of collective ideas

Présidente: Tiphaine Samoyault 

9h00 : Simone Mueller : Etiquette to Change the World ? Fiction and Reality of Temporal Procedures at the Imperial Court in Medieval Japan

9h30 : Nicolas Correard : Lucianic fictions and the development of unbelief (XVth-XVIIIth centuries)

10h : Charles Vincent: Fiction politique des années 1770: Mercier, Diderot, Marmontel

PAUSE

10h45 : Anne Duprat : Fiction et modélisation du hasard

11h15 : Nathalie Kremer : De l’Eve future au “Geminoid HI” de Ishiguro : le cas d’une métalepse réelle ?

11h45 : Monique Villen :  Cyberespace: De la science fiction à l’informatique avec Neuromancien de William Gibson.

ATELIER F: (Salle du conseil ) Fiction et action politique

SESSION F: Fiction and political action

 Président : Frank Zipfel 

9h00 : Victoria Garcia : The potentialities and limits of fiction. Patricio Pron’s narrative in the context of Argentine post-dictatorship

9h30 : Victoria Saramago : Mario Vargas Llosa and the Amazon: Fiction, Ecology, Politics

10h00 : Annick Louis : La fiction ou la mort

PAUSE

10h45 : Anne Isabelle François : Résistances féministes et pouvoirs de la fiction

11h15 : Charlotte Krauss : La construction de la nation par la fiction théâtrale

11h45 : Anne Besson : Engagement et enchantement : usages éthiques et politiques des fictions de l’imaginaire contemporaines

12h15-13h45 : pause déjeuner / lunch break

APRES-MIDI / AFTERNOON

14h00-14h55 : Conférence plénière/Keynote Address (Salle Athena). Présentation : Jérôme Pelletier  

Anna Abraham : The World in My Mind

PAUSE

ATELIER G , salle Athéna : Fiction et non-fiction, connaissances et culture

SESSION G: Fiction/nonfiction, knowledge and culture

Présidence : Michèle Bokobza Kahan

15h : Manuel Garcia-Carpintero Sanchez-Miguel  : Acts of fiction-making : can fiction convey knowledge ?

15h45 : Nancy Murzilli : La fiction comme instrument d’action

16h15 : Maja Djikic: Effect of Fiction on Self-Change:  On how Beauty Breaks into the World

PAUSE

17h00 :  Erika Fülöp : Towards an Ontology of Social Media

17h30: Nir Evron : Fragile Fictions : The Rise of Culturalism and the Novel

18h: Mario Slugan: Revisiting the Solution to the Paradox of Fiction: An Alternative to Thought Theory

ATELIER H: Représentation des effets de la fiction dans la fiction

SESSION H: Fictional representations of fiction’s effects

Président : Richard Walsh 

15h15 :   John Pier : The Theory of Fiction and Modeling of Plot

15h45 : Alberto Voltolini : Real Authors and Fictional Agents (Fictional Narrators,
Fictional Authors)

16h15 : Alexandra Effe: Literary Accounts of Fiction as (Self-)Transformation

PAUSE

Présidente : Florence Olivier 

17h00: Yen-Maï Tran Gervat: Le donquichottisme comme réflexion sur les effets de la
fiction (littérature et cinéma)

17h30: Maxime Decout : Peut-on tuer le lecteur ? A propos de quelques effets
secondaires regrettables de la lecture

18h : Frank Wagner : Quand la fiction change le monde… de la fiction


20h00 : Dîner du colloque / Conference Dinner

Samedi 30 Novembre/Saturday 30 November
University of Chicago Center in Paris, 6, rue Thomas Mann, 75013 Paris

9h00 : Accueil
Présentation des projets collectifs
Presentation of collective projects

Président : Arnaud Colombel

09h15 : Alberto Voltolini: Projet COST: Applying a Sort of Imagination in Fiction
10h00 : Takahashi Kohei : Seminar of Japanese Literature and Fictionality

PAUSE

11h00 : Gregory Currie, Heather Ferguson, Stacie Friend and Lena Wimmer : Learning
from Fiction
11h45 : Anne Duprat, Alison James, Sébastien Wit : Projet ALEA

12h30-14h : Déjeuner (sur place)/ Lunch break (on site)

Présidente : Alison James

14h00 : Monika Fludernik : The Freiburg Graduate School Factual and Fictional
Narration (GRK 1767) and the Collaborative Research Centre (SFB 1015) Otium
14h45 : Françoise Lavocat: Populations of Characters: Statistics and Demography

PAUSE

15h45 : Sylvie Patron : Optional-Narrator Theories: Attempts at Unification
16h30 : Henrik Skov Nielsen: Centre for Fictionality Studies – Past, Present and Future
Research

17h15-18h00 : Conclusions